Dites au PDG de Canadian Tire, Greg Hicks, de payer un salaire viable aux travailleuses du vêtement !

Greg Hicks, PDG de Canadian Tire

Une partie de la production de vêtement du magasin L’Équipeur (propriété de Canadian Tire) est réalisée au Bangladesh par des personnes qui ne reçoivent même pas un salaire viable qui leur permettrait de subvenir aux besoins fondamentaux de leur famille en termes de nourriture, logement, eau et électricité, soins de santé, éducation, transport et épargne de base. Un salaire viable est un droit humain fondamental.

Une femme travaillant à un poste de débutante dans une manufacture qui approvisionne L’Équipeur ou Canadian Tire gagne aussi peu que 120 $ par mois, soit environ 1 440 $ par an. À ce rythme, cela lui prendra 25 ans pour gagner ce que le PDG de Canadian Tire, Greg Hicks, gagnera en deux semaines.

Dites à Greg Hicks de payer un salaire décent aux travailleuses de sa chaîne d'approvisionnement en signant la pétition suivante!

Petition by
United Steelworkers
Toronto, Canada

To: Greg Hicks, PDG de Canadian Tire
From: [Your Name]

Cher Monsieur Hicks,

Les femmes et les hommes qui fabriquent des vêtements pour L’Équipeur dans les usines du Bangladesh sont prisonniers de la pauvreté parce qu'ils ne gagnent que 6 ou 7 dollars par jour. Comme le démontre le rapport du Fonds humanitaire des Métallos intitulé Même pas le strict minimum, ce salaire est bien inférieur à un salaire viable, qui permettrait aux travailleuses et travailleurs du vêtement de subvenir aux besoins fondamentaux de leur famille (nourriture, soins de santé, logement, éducation, transport et un petit montant pour l'épargne). Un salaire viable est un droit humain fondamental.

La situation n'a fait qu'empirer avec la pandémie de COVID-19, lorsque de nombreuses entreprises ont annulé des commandes, entraînant des pertes d'emploi massives et des vols de salaires (sous la forme de salaires et d'indemnités de licenciement non payés), plongeant des centaines de milliers de travailleuses du vêtement dans une pauvreté encore plus profonde.

L’Équipeur, et son propriétaire Canadian Tire, ont la responsabilité de veiller à ce que les droits des travailleuses soient protégés tout au long de leur chaîne d'approvisionnement mondiale. L’Équipeur et Canadian Tire prennent les décisions concernant ses marques maison, comme Helly Hansen, Wind River, Denver Hayes et Dakota.

En 2020, Canadian Tire a généré des revenus de 14,87 milliards de dollars canadiens, ce qui représente une augmentation annuelle de 337 millions $ malgré la pandémie, et des profits avant impôt de 1,2 milliard $.

Canadian Tire a le pouvoir d'agir afin d'apporter des changements réels dans la vie de milliers de travailleuses et travailleurs du vêtement et de leurs familles, au Bangladesh et dans d'autres pays qui font partie de la chaîne d'approvisionnement mondiale de L’Équipeur.

Nous demandons à L’Équipeur et à Canadian Tire de s'engager publiquement à payer un salaire viable aux femmes et aux hommes qui fabriquent leurs vêtements dans leur chaîne d'approvisionnement mondiale.